J'ai lu plusieurs biographies la concernant, mais la meilleure est vraiment celle de Joëlle Désiré-Marchand, les itinéraires d' Alexandra David-Néel, qui m'avais d'aileurs été conseillée par Marie-Madeleine Peyronnet, de la fondation dédiée à l'exploratrice.



A_D_N_2_couleur_0002


Résumé (celui que l'on trouve au dos de cet ouvrage):

         "Alexandra David-Néel a connu une longévité exceptionnelle (1868-1969) qui lui permit de vivre la mutation sans précédent subie par l'Europe et le monde au cours de ces cent un ans. Cantatrice, écrivain, aventurière, cette femme peu ordinaire sillonna pendant plus de trente ans l'Europe, l'Afrique du Nord et surtout l'Asie.
         Pour la première fois dans cet ouvrage, les pérégrinations de l'exploratrice ont été reconstituées et cartographiées grâce à l'examen de ses carnets, de nombreuses notes inédites et d'une importante documentation complémentaire (cartes, atlas, livres et images satellites). Un témoignage capital recueilli en 1993 permet d'attester la présence d'Alexandra David-Néel à Lhassa, cité sacrée du Tibet, en 1924. Cette ville était le but qu'elle s'était fixé comme défi. Elle avait auparavant parcouru Ceylan, l'Inde, le Sikkim, le Népal, la Birmanie, le Japon, la Corée et la Chine.
          L'ampleur de ses déplacements relève de l'exploit lorsqu'on sait qu'elle vayagea d'abord seule, puis accompagnée d'un jeune serviteur tibétain qu'elle adoptera en 1929. Les épisodes mouvementés, tantôt tragiques, tantôt comiques qui marquent les voyages de ce couple étrange hissent au rand de l'épopée une série d'aventures pittoresques dont la recherche spirituelle ne fut jamais abscente. "

Désiré-Marchand Joëlle , L'espace géographique d'une recherche intérieure, ARTHAUD, 1996.